Prothésiste ongulaire : une activité nouvelle et des places à prendre sur le marché !

Le métier de prothésiste ongulaire est un métier encore peu connu du public. Les professionnels spécialisés dans ce domaine sont pourtant de plus en plus recherchés par les instituts de soins et les salons de beauté.

Etre prothésiste ongulaire : en quoi cela consiste-t-il ?

Une prothésiste ongulaire se charge principalement de manucure et de pédicure. On l’appelle aussi styliste ongulaire. Elle a ainsi pour rôle d’embellir les ongles des pieds et des mains en leur apportant tous les soins dont ils ont besoin. Cela passe par le nettoyage, l’application de produits spécifiques à ces parties du corps, la pose de faux-ongles, l’application de vernis, le nail art, etc. Il ne faut toutefois pas confondre la prothésiste ongulaire avec la manucure, car contrairement à cette dernière, elle ne fait ni gommage des mains ni massage. Elle s’occupe exclusivement des ongles. Une prothésiste ongulaire pourra également prodiguer des conseils avisés à sa clientèle en vue de leur garantir des ongles magnifiquement bien manucurés.

Comment devenir prothésiste ongulaire ?

Pour devenir prothésiste ou styliste ongulaire, il est indispensable de suivre une formation en soin esthétique des ongles. Cette formation peut être suivie en alternance ou à distance dans un centre privé. Elle peut être financée soit par Pôle Emploi ou grâce au CIF (Congé individuel de formation). Les personnes pourront ainsi mettre ce dernier à profit en vue d’une reconversion professionnelle au métier de prothésiste ongulaire. Pour pouvoir aussi proposer des prestations de manucure à sa clientèle, cette professionnelle devra disposez d’un CAP esthétique, cosmétique et parfumerie. Bien que ce métier soit prisé en général par les femmes, cela n’empêche pas les hommes de l’exercer. Les prothésistes ongulaires étant de plus en plus recherchés, ceux et celles qui s’orientent vers cette profession n’auront aucun mal à se positionner sur le marché de l’emploi.

Où travailler en tant que prothésiste ongulaire ?

Une prothésiste ongulaire pourra travailler dans un institut de beauté, une onglerie, un salon de coiffure ou un magasin appartenant à une marque de cosmétique. Il peut toutefois décider de se mettre à son compte et d’exercer son métier à domicile. Bien qu’elle doive principalement s’occuper des ongles, la prothésiste ongulaire se devra également d’être polyvalente. Si elle travaille dans un institut de beauté, elle sera en effet aussi amenée à s’occuper de maquillage, de vente, de l’accueil des clients… Elle doit ainsi disposer de certaines compétences et qualités. Celle qui travaille à domicile devant aussi s’occuper de la partie administrative, elle doit donc disposer également de connaissances en facturation, comptabilité, etc.

Faut-il déjà être esthéticienne pour suivre une formation en extension de cils ?
Combien coûte une prestation d’extension de cils ?